CCIJF – 在仏日本商工会議所

Shoshas : TADENUMA Naoki / Itochu France

Je vous souhaite une bonne année et je présente mes meilleurs vœux à tous les membres de la CCIJF ainsi qu’à leur famille.

En 2021, la France et ses voisins européens ont continué comme en 2020 à vivre au rythme de l’épidémie de coronavirus. La vaccination progressant, les strictes restrictions de déplacements pendant l’hiver ont progressivement été levées à partir du mois de mai, et les citoyens ont pu retrouver la liberté de manger au restaurant ou d’aller faire du shopping, donnant un coup de pouce à l’économie. Mais la remontée de l’épidémie pendant l’été a empêché la résolution du problème de la pénurie de main d’œuvre dans les entreprises, un facteur majeur entraînant chaos logistique, ruptures de produits et hausse des prix.  C’est dans ce contexte difficile que le nombre de nouvelles contaminations s’envole depuis le mois de novembre et l’année se termine sur un manque de visibilité quant à l’avenir.

 Pour ce qui est des perspectives françaises en 2022, les trois injections de vaccin et l’apparition d’un traitement laissent espérer une accalmie sur le front des perturbations dues au Covid, mais je dois avouer que je ne peux pas encore me laisser aller à l’optimisme. En effet, en avril se tiendront les élections présidentielles, qui pourront donner lieu à des troubles plus prononcés que d’habitude, et la situation reste imprévisible : qui va être le nouveau « visage » de la France ? Le nouveau pouvoir sera-t-il à même de prendre le leadership en vue de la résolution des problématiques auxquelles font face la France et l’UE, comme le coronavirus ou les réfugiés ?

 Par ailleurs, la tendance mondiale à la « décarbonation » est devenue irréversible, comme il a été confirmé lors de la COP 26 qui s’est tenue au Royaume-Uni en novembre dernier. Les pays de l’UE entendent jouer dans ce domaine un rôle de meneurs et lancent activement de nouvelles initiatives écologiques, à l’instar de l’orientation prise par la France en faveur de l’arrêt de toutes ses centrales à charbon en 2022. Les pays de l’UE dont la France sont suivis attentivement dans le monde entier, car ils seront potentiellement non seulement des décideurs en matière d’écologie, mais aussi des faiseurs de tendances de l’économie verte de nouvelle génération.  

 Ainsi, une situation confuse et incertaine devrait perdurer en France en 2022, mais cette situation ne serait-elle pas fortement porteuse de nouveaux besoins dans la société et chez les consommateurs, et de nouveaux business créant de nouvelles valeurs ?

Toute difficulté étant une chance, et toute crise étant une opportunité économique, saisissons celle que nous offrent les évolutions de la distribution commerciale. Que 2022 apporte aux membres de la CCIJF et aux entreprises japonaises plus d’opportunités d’affaires ainsi que le développement des relations entre le Japon et la France, tel est mon souhait.

Je terminerai en renouvelant mes meilleurs vœux de santé et bonheur en cette année 2022.